53 chiens en grande souffrance sauvés par la SPA de Lyon

  |  , ,

sauvetage de chiens

Enfermés dans une maison sur la commune de Saint Martin en Haut (69), 53 chiens en grande souffrance et détenus dans des conditions inacceptables, ont été secourus par la Société Protectrice des Animaux de Lyon le 7 mars 2017.

La propriétaire, qui agissait sous le nom d’une l'association, récupérait des chiens qu’elle accumulait, prétextant des sauvetages. Toutes les races étaient mélangées, des petits comme des grands : lévriers, bergers, labradors, griffons, yorks, beaucerons, cockers, setters, bouviers bernois, drathaar, lhassa apso,…

Une opération exceptionnelle de sauvetage

Les animaux ont été confiés définitivement à la SPA suite à un arrêté municipal. Pour connaître les détails du sauvetage :

Au vu du nombre important d’animaux à prendre en charge et de l’urgence d’intervention, 42 ont été transférés au sein d’une pension partenaire. Les 11 restants, dans un état jugé très préoccupant et critique, ont été placés au refuge de Brignais, à proximité de la clinique, afin d’être vus par nos vétérinaires le plus rapidement possible. Cette opération de sauvetage s’est terminée très tard dans la nuit. Notre équipe qui a l’habitude d’intervenir lors d’opérations de sauvetage, a été très choquée et éprouvée par la violence de la scène.

Un bilan très lourd

Le bilan est très lourd et grave: les 53 chiens pris en charge par la SPA de Lyon sont pour la plupart dans un état catastrophique. Cachectiques, sous-alimentés, très fragilisés, certains souffrent de souffle cardiaque, de cécité, de handicaps divers, d’infections,… Ils présentent différents types de lésions : des lésions anciennes traumatiques, dégénératives (tumeurs, arthrose,…), des lésions oculaires,… La liste est longue malheureusement.

Un cas de maltraitance avérée

Les vétérinaires sont unanimes : nous sommes face à une affaire de maltraitance animale avérée. Ces animaux étaient affamés et ne recevaient aucun soin médical.
La SPA  de Lyon concentre tous ses efforts afin de leur apporter les soins nécessaires et ne manquera pas de tenir le public informé des suites de cette opération de sauvetage.