8 mois ferme pour cruauté sur un American Staff

Les photos sont atroces : nous avons fait le choix délibéré de ne pas les publier afin de ne pas rajouter à la peine que tous les amis des animaux vont ressentir à la lecture de ce qui suit…

Début 2016, la SPA de Marly (Nord) prend en charge la dépouille atrocement mutilée d'un American Staff. L'autopsie, effectuée par le vétérinaire mandaté par le refuge, révèle que l'animal a été grièvement blessé par morsures, abandonné à son triste sort sans soins et qu'il est mort de faim…

La SPA de Marly porte plainte contre X. Devant l'horreur des actes (on soupçonne l'organisation de combats de chiens) et grâce au sérieux dont la SPA a toujours fait preuve dans le dépôt de ses plaintes, les services de Police s'émeuvent, remuent ciel et terre et… retrouvent les auteurs des faits.

Les trois membres d'une même famille, qui détenaient illégalement plusieurs chiens d'attaque, ont comparu devant le Tribunal de Grande Instance de Valenciennes le 25 novembre dernier.

Seul le chef de sévices graves ou acte de cruauté envers un animal domestique a pu être retenu, dans l'impossibilité de pouvoir prouver l'organisation de combats de chiens.

Mais les peines prononcées sont justes et devraient dissuader les coupables de réitérer leurs agissements : l'auteur principal des faits écope de 8 mois de prison ferme, d'une interdiction définitive de détenir un animal et d'une amende 300 € (plus 800 € de dommages et intérêts). Les deux autres prévenus sont condamnés respectivement à 3 mois ferme et 2 mois avec sursis.combat de chiens american staff