La SPA du Dauphiné sauve deux chiens de l'horreur

 

maltraitance animale

Deux chiens de chasse et un Jack Russel survivaient enfermés dans un enclos, cyniquement intitulé « le pré du bonheur » sur une pancarte. A la mort de l'un deux, le voisinage a alerté la SPA du Dauphiné.

Sans abri, quasi sans nourriture, sans soins ni contacts humains, les chiens étaient laissés à eux-mêmes. Mais l'horreur de leur situation ne s'est révélée qu'après l'intervention de la SPA du Dauphiné pour leur porter secours.

La mort du Jack Russel a probablement été provoquée par l'ingestion d'un caillou, seul moyen qu'il avait trouvé pour calmer une faim irrépressible. Après sa mort, les deux chiens de chasse ont dû se nourrir de sa dépouille pour survivre…

Le propriétaire, un chasseur qui ne nourrissait les chiens qu'une fois par semaine et ne les sortait que deux à trois fois par an, a été condamné fin octobre 2016 par le Tribunal de Grenoble à 3 mois de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et à l'interdiction définitive de détenir un animal. Il doit régler à la SPA du Dauphiné (représentée par l'avocat de la Confédération des SPA) 500 € d'amende et 2 350 € de frais de garde.

Grâce à des soins attentifs et à une réalimentation progressive, la SPA a réussi à remettre sur pieds les deux chiens, aujourd'hui en bonne santé. Pluto, le croisé St Hubert a déjà été adopté et Pollux, le croisé griffon est réservé ! Longue et bonne vie à eux.