SPA Vauclusienne : 7 chats sauvagement assassinés

  |  

maltraitance

Au cours de la nuit de Dimanche 26 à Lundi 27 février, le refuge du Petit Pigeolet a connu une tragédie suscitant à juste titre une grande émotion qu'ont relayée les médias et les réseaux sociaux. Une ou plusieurs personnes se sont introduites dans l'enceinte du refuge et après s'en être pris à un chien dans un boxe, ont effectué un véritable massacre dans une chatterie située à côté de l'accueil : au petit matin, quatre chats ont été trouvés morts, mutilés, et trois autres ont disparu, laissant présumer une mort certaine dans la campagne proche, des suites de leurs blessures. Six autres chats, provenant de cette même chatterie, ont été retrouvés à l'extérieur, stressés voire totalement terrorisés.

Le nombre des victimes s'élève par conséquent à sept chats, auxquels pourraient s'ajouter deux morts suspectes survenues il y a 15 jours qui font actuellement l'objet d'investigations. Des équipements de la chatterie ont été dégradés.

Ces actes d'une cruauté et d'une violence inouïe ont profondément choqué les équipes de salariés et de bénévoles qui s'occupent du refuge. Une plainte a été déposée et une enquête est en cours qui permettra de découvrir le ou les auteurs de ce massacre qui ne devront pas rester impunis.

Des mesures de renforcement de la sécurité du site vont être mises en place ; certaines le sont déjà.

 

Toute l'équipe du refuge du Petit Pigeolet remercie vivement les personnes et amis des animaux qui par centaines, ont envoyé des messages de réconfort et de soutien. Avec courage, loin de se laisser emporter par la haine face à cette agression, nos équipes s'emploient, sans oublier, à reconstruire ce qui a été détruit.

Pour le Conseil d'administration, le Président Bernard THOMAS.