Historique et chiffres

Un peu d’histoire


LabradorJouetUn rapprochement inévitable. 
C’’est le chien qui le premier a fait partie de l’’univers rapproché de l’’homme des cavernes. Comme lui, il chassait pour vivre, comme lui, il aimait se chauffer près du feu. Il a apporté sa vitesse, sa précision, l’’homme était le gardien de la flamme. Il y a 15 000 ans, le pacte a été signé et malgré des hauts et des bas, aucun des partenaires ne l’’a pas dénoncé depuis.

Un partenariat vital. Le chat, plus longtemps sauvage, s’’est rapproché des réserves à grains des Egyptiens il y a 5000 ans : il se nourrissait des souris qu’’il y trouvait et les Egyptiens gardaient intactes leurs réserves. C’’est un intérêt partagé qui a mené au rapprochement des deux espèces. On a ensuite parlé de domestication parce que l’’homme est devenu l’’espèce dominante sur la terre.

Animaux utiles…. Les chats toutefois n’’ont jamais été sous le joug de l’’homme et le chien est depuis longtemps plébiscité pour ses qualités de compagnon plus que pour son utilité. Gardiens, bergers, chasseurs, auxiliaires de vie, ils sont aujourd’’hui en grande majorité des êtres qui ont leur place au foyer indépendamment de leurs talents particuliers.

Animaux de compagnie. C’’est à la fois leur faculté d’’adaptation et leur empathie qui a permis aux chiens et aux chats d’’entrer progressivement dans les maisons et d’’y rester. C’est ainsi que l’’animal est devenu à la fois utile ET agréable. Chiens et chats sont devenus des amis et des confidents.


Les faits

refuge lotois Flora dans le jardinPlutôt ruraux. Majoritairement, les chiens et les chats sont installés dans des foyers de taille moyenne, en zone rurale, dans des maisons avec jardin. Le fait nouveau pour les chiens, c’’est qu’’ils y sont moins seuls qu’’autrefois : il y a de plus en plus souvent quelqu’’un avec eux la journée.

A l’’assaut des villes. Bien entendu, il y a aussi des animaux en ville : les agglomérations de plus de 100 000 habitants connaissent un taux de possession élevé, suivies par les petites villes de 2000 à 20 000 habitants, puis par les villes moyennes de 20 000 à 100 000 habitants. La région parisienne compte à elle seule 8,6 % des chiens et 11 % des chats présents dans le pays.

Le compagnon de la famille. Les champions de la possession de chiens habitent l’’Ouest du pays, puis les régions du Sud-Ouest et du Sud-Est, la Méditerranée et enfin Paris. Les amateurs de chats se retrouvent dans la capitale avant de prospérer dans l’’Ouest, en Méditerranée, le Sud-Ouest et le Sud-Est. L’’animal de compagnie n’’est pas l’’ami des seuls célibataires esseulés : c’’est dans les familles avec enfants que l’’on rencontre le plus de chiens et de chats.

NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) domestiques ou exotiques ? Les poissons sont les animaux familiers les plus répandus, suivis des chats, des chiens, des oiseaux et des petits mammifères.
Les NAC sont compris dans cette catégorie, à majorité composée de petits rongeurs. Les animaux plus exotiques comme les araignées ou les serpents n’ont pas encore de recensement par espèce.

(Source enquête FACCO 2008)


L’animal en chiffres

Poissons et oiseaux

Pas moins de 36,4 millions de poissons dans les aquariums. On note même une progression de 4 % par rapport à 2006.

Inversement, les oiseaux marquent le pas, avec 3,5 millions recensés en 2008 : c’est la grippe aviaire de 2006, avec son cortège de mesures contraignantes qui a induit cette courbe légèrement descendante. Les petits mammifères sont 3,2 millions, soit 10,2 % de plus qu’en 2006.

Chats qui grimpentHistoriqueChiffres

Les chats sont sans conteste les animaux du 21ème siècle. Ils sont 10,7 millions (6,5 % de plus qu’en 2006) et leur succès ne se dément pas. Dans une société où l’on cherche à réduire au maximum les contraintes, ils sont discrets, ne nécessitent pas de sortie, coûtent moins cher à entretenir qu’un chien, sont gardés assez facilement par la famille ou les amis et voyagent sans histoire dans leur sac de transport : imbattables !

Le taux de stérilisation est estimé à 78,2 %, en légère augmentation et 31,4 % des propriétaires ont choisi d’avoir au moins deux chats.

Chiens en moins

Les chiens marquent le pas avec 7,8 millions de représentants, soit 3,3 % de moins qu’en 2006. Leur possession devient peut-être plus responsable… Leur taux de stérilisation moyen est de 29,8 % et 17,4 % des propriétaires ont au moins deux chiens au foyer.

Un budget conséquent

Pour leurs 61,6 millions d’animaux, les Français dépensent chaque année 2415 millions d’euros pour l’alimentation, 385 millions d’euros pour l’hygiène et les soins et 551 millions d’euros pour les accessoires.

(Source enquêtes FACCO et Prom’Animal 2008)