Confédération Nationale des SPA de France Défense de l'animal - 260 refuges

Une mort atroce pour un tout jeune dogue, échangé «contre bons soins», sur Internet.

  |  , ,

Chien Dogue noyé dans un canal, en Seine et Marne. Le refuge "Pas si bêtes" a porté plainte.

Il y a plus d'un an, au lendemain de Noël, coup de téléphone au refuge « Pas si Bêtes », en Seine et Marne : une personne nous signale qu'il a vu un chien noyé dans le canal de Saint-Sauveur-les-Bray. C'est un tout jeune Dogue des Canaries de 11 mois, dont il pense que c'est celui de son voisin.

Le chien est repêché : il a été étranglé par un garrot, a les pattes liées et a été lesté avec un parpaing…

 

Or, 15 jours auparavant, notre refuge avait été contacté pour l'abandon d'un Dogue. Nous nous étions engagés à l'accueillir dès qu'une place se libérait et nous avions bien sûr pris les coordonnées de l'appelant.

 

Trois propriétaires successifs en quelques mois !

Avec ces données et les déclarations du voisin qui se déclare prêt à témoigner, nous nous disons que notre dépôt de plainte va rapidement se traduire en poursuites devant la justice et en condamnation lourde d'un acte aussi barbare.

Or, un an après, l'enquête est toujours en cours…

Nous avons appris que ce pauvre chien avait connu trois propriétaires successifs à son jeune âge ! Le premier changement s'est fait par une annonce parue sur un site bien connu. L'échange, « contre bons soins » (!), a eu lieu en catimini, sur un quai de gare, sans que le donateur prenne même la peine de prendre l'identité du nouveau « maître ».

Les animaux sont des êtres sensibles et leur adoption doit être un engagement pour la durée de leur vie afin d’éviter que, comme ce pauvre chien, ils soient victimes d'un monstre.